H comme Histoire

...
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 La civilisation grecque

Aller en bas 
AuteurMessage
Sabri
Habitué
avatar

Messages : 264
Date d'inscription : 11/03/2008
Age : 33
Localisation : Mulhouse

MessageSujet: La civilisation grecque   Ven 9 Mai - 14:16

Les artistes voyagent plus , donc connaissent plus d'horizons .

Ils ont commencé à adopter la notion de beauté avec le naturalisme et l'idéalisme .

Ils réalisent les statues en bronze .

Ils essayent de représenter la synthèse de leurs sportifs .

Idéalisation du mouvement et du corps .

Le visage est idéalisé et symbolise l'harmonie .

Les bronzes ont disparu à cause de leur coût .

Les Grecs du point de vue artistique , connaissent une évolution .

Très tôt , les Grecs représentent des personnages .

Ils ont connu la civilisation égyptienne et ont même fait du commerce avec .

Sous l'époque archaïque , leur influence était directe .

Amorce de mouvement sous cette idéalisation .

Forte stylisation .

Ce qui diffère de la représentation égyptienne , c'est que la tête ne se trouve pas dans l'axe du corps .

Dès le VIe , volonté de représenter le mouvement .

Phénomène nouveau de la nudité .

Elle intervient grâce au sport , c'est une tradition .

La nudité permet une meilleure idéalisation .

Les statues légèrement de côté , marquent également une différence .

Elles dégagent une force étonnante .

Début IVe , la notion de mouvement est une vraie réalité .

Le doryphore va servir de base à d'autres oeuvres .

La base du canon est la tête .

Système permettant la reconstruction géométrique du corps .

Le corps nu n'est pas idéalisé .

Le doriphore entame la liberté de l'art Grec .

La nudité réelle est tardive .

L'humidité des habits , fait percevoir les corps ; règle de pudeur remise en cause .

Fin Ve , le visage vise la perfection .

La beauté des formes passe par la géométrie .

La statue en mouvement , au IVe , marque une évolution .

Le mode de représentation "pudique" va être très fréquent .

Travail de la musculature , dimension érotique .

Le portrait est le naturalisme par excellence .

Les Grecs ont un rapport varié aux corps .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sabri
Habitué
avatar

Messages : 264
Date d'inscription : 11/03/2008
Age : 33
Localisation : Mulhouse

MessageSujet: Re: La civilisation grecque   Ven 9 Mai - 14:18

La sculpture grecque représente bien l'admiration pour la beauté virile, elle est axée sur la beauté et l'esthétique du corps humain; l'anatomie, le mouvement et l'expression des sentiments. On y représente de nombreuses scènes de la mythologie, dans lesquelles les dieux ont une apparence humaine. Les corps ont des proportions parfaites et les visages idéalisent le type grec.

Au fil des siècles, la sculpture grecque a beaucoup évoluée.



Au VII e siècle apparaissent les premières statues dédaliques, caractérisées par leur verticalité et leur costume, profondément influencées par la sculpture égyptienne.



Viens ensuite la période archaïque, avec ses Kouros et ses korés. Le kouros est le nom donné pour désigner les statues de jeunes hommes. Ils sont nus, dans une position nommée la "frontalité", c'est-à-dire les bras collés le long du corps, le buste droit et une jambe plus en avant. Le koré désigne les statues de jeunes femmes, drapées. La frontalité provient de l'influence égyptienne, mais les statues grecques se dissocient en de nombreux points: les visages arborent une expression souriante et paraissent plus animés. Les models servant aux sculpteurs sont pour la plupart des athlètes ou des guerriers.



À la fin des Guerres médiques, apparaît la période classique grecque. Cette époque est marquée par l'austérité et la sobriété des formes et visages des statues. On inclut à l'art le mouvement, rompant ainsi avec la frontalité. Les personnages sont debout, le poids repose sur une jambe, le bassin étant ainsi relevé. Les visages expriment des sentiments, mais généralement, ils demeurent impassibles, graves. La technique montre un soucis de perfection et de réalisme. Elle étudie également le mouvement. Dans la seconde période du classicisme, la sculpture reste sobre. On s'intéresse à la féminité. La jeunesse et la grâce sont introduites. Les hommes sont plus efféminés. La virilité n'est plus prônée comme aux temps archaïques. Les corps sont plus souples et les visages, expressifs. Le portrait démontre un soucis de réalisme et d'expression de la personnalité.



La sculpture de la période hellénistique évolue dans le sens du réalisme. On renonce à idéaliser le sujet et on le présente selon son âge, son rang et sa race. L'individualisme développe davantage le portrait. L'art hellénistique est orienté vers le passé.



Les Grecs ont surtout innovés sur le plan de la sculpture par l'expression des sentiments et par la rupture avec la frontalité. Les personnages sont plus réalistes et plus souples, avec l'introduction du mouvement. Les Grecs se dissocient des civilisations passées dans leur art, par la beauté et l'esthétique de leurs sujets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La civilisation grecque
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» votre Civilisation ANTIQUE favorite
» Quizz : La mythologie grecque
» [Mythologie Grecque] La création du monde
» [SOFT] PLUIE : Vous permet de quitter la civilisation [Gratuit]
» Un site complet sur la langue grecque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
H comme Histoire :: ART VISUEL :: Peinture-
Sauter vers: